Le papier, l’écritoire et la plume

Le son de la plume qui gratte le papier a résonné pendant de nombreuses années dans la salle à manger du presbytère d’Haworth. Lors de la rédaction de leurs romans et la préparation des copies pour les éditeurs, Charlotte, Emily et Anne disposaient probablement leurs écritoires autour de la lampe au milieu de la table et travaillaient de concert, en silence, couvrant des rames et des rames de papiers avec leurs fines écritures. Lire la suite de « Le papier, l’écritoire et la plume »

Rovina Cai

Je viens tout juste de découvrir la série d’illustrations de Rovina Cai au sujet du roman Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë. Ces illustrations figurent dans le très beau livre de collection Wuthering Heights, édité en anglais par The Folio Society, avec une introduction de Patti Smith. Le roman comporte 352 pages avec les huit illustrations en couleurs de Cai. Uu beau cadeau à s’offrir ! Lire la suite de « Rovina Cai »

Nouveau film «Les Hauts de Hurlevent»

Le roman Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë fait actuellement l’objet d’une nouvelle adaptation cinématographique par les productions Three Hedgehogs Films, avec Nina Elisaveta Abrahall à la réalisation. La première devrait avoir lieu le 31 décembre 2016. Lire la suite de « Nouveau film «Les Hauts de Hurlevent» »

Les Brontë dans l’espace

En 1973, des astéroïdes de notre système solaire ont été découverts par un trio d’astronomes néerlandais : Cornelis Johannes van Houten, Ingrid van Houten-Groeneveld et Tom Gehrels. Ils baptisèrent ces astéroïdes du nom des sœurs Brontë. Lire la suite de « Les Brontë dans l’espace »

Les Brontë en français

Le-Palais-de-la-mortEn 2013, la sortie du livre «Le Palais de la Mort» aux éditions Hermann nous permet de lire de brefs textes rédigés en français par Charlotte et Emily Brontë, alors qu’elles avaient 26 et 24 ans. Ces exercices de rédaction, réalisés à Bruxelles en 1842 et 1843 lors des études des deux sœurs au pensionnat Héger, nous donnent un aperçu du style et de la personnalité des écrivaines qui, quelques années plus tard, allaient publier Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent. Lire la suite de « Les Brontë en français »

Le masque

Le révérend Patrick Brontë écrivit un jour à la biographe de Charlotte Brontë, Elizabeth Gaskell, afin de lui raconter un épisode énigmatique survenu pendant l’enfance de ses célèbres filles, vers 1824. Lire la suite de « Le masque »

Promenade sur la lande avec les Brontë

Témoignage d’Ellen Nussey et de Charlotte Brontë au sujet de la lande du Yorkshire, avec des photographies de Domowa Kostiumologia. Le paysage particulier des moors recouverts de bruyère a profondément influencé les sœurs Brontë, tant dans leurs tempéraments respectifs que dans leurs écrits. Ces grands espaces désolés furent la scène  de leurs mondes imaginaires jusqu’à l’âge adulte. Lire la suite de « Promenade sur la lande avec les Brontë »

Sosies d’Emily

Il n’existe que de très rares portraits d’Emily Brontë, dont deux seulement de la main de son frère Branwell, pour lesquels nous sommes certains de la provenance. Au fil des siècles, des artistes se sont inspirés de ces deux portraits pour répondre aux besoins des éditeurs (ci-contre, l’Encyclopedia Britannica). Et si des photographes s’inspiraient eux aussi de ces portraits ? Voici deux  sosies d’Emily que j’ai découverts au fil des années, inspirés de son fameux portrait de profil. Lire la suite de « Sosies d’Emily »

Poème d’Emily Brontë « La nuit autour de moi »

Top Withens © Elliot Young
Top Withens © Elliot Young

La nuit autour de moi se fait plus obscure,

Les vents sauvages soufflent, plus froids,

Mais un charme tout puissant me lie,

Et partir, partir, je ne le peux.

Les arbres géants abaissent

Leurs branches nues, pesantes de neige,

Et la tempête va grande erre,

Et cependant je ne puis partir.

Nuages au-delà, nuages au-dessus de moi,

Solitudes au-delà, solitudes plus bas,

Mais nulle désolation ne peut m’émouvoir,

Je ne veux pas, je ne peux pas partir.

Emily Brontë, novembre 1837

Le piano des Brontë

La musique a certainement contribué à tempérer la gravité de la vie des Brontë au presbytère d’Haworth. Nous savons que les trois soeurs et leur frère Branwell prenaient des leçons avec Abraham Starsfield Sunderland, organiste de l’église paroissiale de Keighley dans les années 1830. Le piano avec lequel ils ont développé leurs talents musicaux est toujours conservé au musée Brontë. Lire la suite de « Le piano des Brontë »