L’écrin gris-bleu de l’écriture

© Geneviève Dael
© Geneviève Dael

Dans ses mémoires publiés en 1871, Ellen Nussey  évoquait sa première visite chez son amie Charlotte Brontë au presbytère d’Haworth, en 1833. À cette époque, la majorité des murs de la maison des écrivaines anglaises étaient teints en gris-bleu «gorge de pigeon», dont on voit encore quelques vestiges dans la chambre d’enfants à l’étage du Musée Brontë. Certains biographes ajoutent que la maison était alors exempte de rideaux et de tapis, le révérend Patrick Brontë craignant particulièrement les incendies.  Lire la suite de « L’écrin gris-bleu de l’écriture »

Retour d’un précieux artefact au Musée Brontë

Table de la salle à dîner de la famille Brontë, de retour au musée du presbytère à Haworth.

La table originale de la salle à dîner de la famille Brontë, sur laquelle les célèbres sœurs ont écrit la majorité de leurs poèmes et de leurs romans, s’ajoute depuis janvier dernier à la collection du Musée Brontë d’Haworth. La Société Brontë a en effet bénéficié d’une généreuse subvention de £ 580,000 du Fonds commémoratif du patrimoine national (NHMF) afin d’acquérir cet artefact majeur de la littérature anglaise du XIXe siècle.  Lire la suite de « Retour d’un précieux artefact au Musée Brontë »

Le piano des Brontë

À droite du hall d'entrée, le bureau du père des Brontë. © Tanya & Richard - www.worldisround.com
À droite du hall d’entrée, le bureau du père des Brontë. © Tanya & Richard – http://www.worldisround.com

La musique a certainement contribué à tempérer la gravité de la vie des Brontë au presbytère d’Haworth. Nous savons que les trois sœurs et leur frère Branwell prenaient des leçons avec Abraham Starsfield Sunderland, organiste de l’église paroissiale de Keighley dans les années 1830. Le piano avec lequel ils ont développé leurs talents musicaux est toujours conservé au musée Brontë. Ce piano droit, installé dans le bureau du révérend Patrick Brontë, a été fabriqué par John Green de Soho Square, à Londres, au début du XIXe siècle.  Lire la suite de « Le piano des Brontë »