Qui sont-elles ?

Portrait authentique des soeurs Brontë, dit «à la colonne» peint par leur frère Branwell (c. 1834).
Portrait authentique des soeurs Brontë, dit «à la colonne» peint par leur frère Branwell (c. 1834).

Les trois sœurs Anne, Charlotte et Emily Brontë ont vécu en Angleterre au XIXe siècle dans le village de Haworth (Yorkshire). À titre d’écrivaines, elles se sont fait connaître par leurs romans et leurs poèmes, dont les plus connus sont Jane Eyre et Les Hauts de Hurlevent.

Dès leur plus tendre enfance, elles ont créé avec leur frère Branwell un gigantesque univers imaginaire dont elles ont transcrit nombre d’aventures dans des jeux, des chroniques, des livres miniatures ou des poèmes. Elles formaient ainsi un cercle littéraire érudit et unique en son genre dans l’histoire de la littérature, puisqu’il a engendré trois écrivaines de talent dans la même famille.

Filles du pasteur anglican d’origine irlandaise Patrick Brontë, pauvres et sans attrait, leurs destins étaient pourtant tracés d’avance : elles resteraient célibataires et devraient gagner leurs vies à titre de gouvernante ou d’institutrice, à l’époque les seuls métiers possibles qui soient dignes d’une jeune fille respectable et éduquée. Elles ont d’ailleurs exercé ces métier pendant un certains temps avant de publier leurs poèmes et leurs romans.

Leur carrière littéraire à peine amorcée s’est malheureusement terminée abruptement en raison de la tuberculose qui a emporté Emily à l’âge de 30 ans (1848) et Anne à l’âge de 29 ans (1849). Charlotte a survécu à ses sœurs pendant 6 autres années, où elle a publié deux autres romans et a connu brièvement les joies du mariage. Les complications de sa première grossesse ont malheureusement eu raison de sa constitution fragile, elle est décédée à 39 ans (1855).