Le nombre trois – Lettre aux demoiselles Brontë

La fascination envers les sœurs Brontë relève de plusieurs facteurs. D’une part, leurs œuvres littéraires, qui transgressèrent plusieurs conventions à leur époque et continuent de fasciner nombre de lecteurs encore aujourd’hui. D’autres part, leur situation familiale unique, qui regroupe jusqu’à trois écrivains célèbres dans la même génération. Et si le fait qu’elles furent trois y était aussi pour quelque chose ? Lire la suite de « Le nombre trois – Lettre aux demoiselles Brontë »

Nostalgie d’Haworth

Les mois d’octobre et de novembre me rendent toujours nostalgique du village d’Haworth (Yorkshire, Angleterre). J’y ai séjourné quelques jours en 2006 et en 2010 pour visiter le Musée Brontë et me promener sur la lande. Si la température y était plus douce qu’au Québec, le vent roulant sur les montagnes Pennines dénudées transperçait déjà les vêtements chauds de leur souffle puissant et glacial. Lire la suite de « Nostalgie d’Haworth »

Voyage à Haworth (2010)

Avec l’automne qui colore les arbres de rouge et de jaune, je me remémore avec nostalgie mon dernier voyage à Haworth au tout début du mois de novembre 2010. Il s’agissait de mon deuxième voyage au Royaume-Uni dans le cadre de mon travail. Lire la suite de « Voyage à Haworth (2010) »

Les Brontë et moi

Mes amis et mes collègues le savent, je leur en parle tout le temps : les sœurs Brontë m’inspirent depuis l’enfance ! À tel point que Pierre, l’un de mes bons amis, m’a invité un jour à parler d’elles à la radio dans son émission littéraire. À tel point que Flexib White, artiste de Québec, a fait l’année dernière mon portrait (magnifique !) flanqué de sa perception toute personnelle de l’univers des sœurs Brontë.

Lire la suite de « Les Brontë et moi »

Voyage à Haworth (2006)

En novembre 2006, je me retrouvais dans le village de Haworth en Angleterre. Je réalisais alors l’un de mes rêves les plus chers, que je caressais depuis l’âge de douze ans : visiter les lieux où avaient vécu Charlotte, Emily et Anne Brontë. Leur maison bien sûr, transformée en musée depuis les années 1920, mais surtout la lande sauvage dans les montagnes Pennines, maintenant un parc national (Penistone Hill Country Park). Lire la suite de « Voyage à Haworth (2006) »