À la recherche des sœurs Brontë (2)

Charlotte, Emily et Anne – http://bjtanke.com/BRONTE/

Je traduis librement ici le travail de l’artiste Barbara J. Tanke sur son site web. J’aime beaucoup son graphique à l’échelle montrant la taille de chacun des Brontë, bien que je me suis permise de modifier légèrement la silhouette de Charlotte, qui me semblait un peu trop forte en comparaison avec les robes qui sont parvenues jusqu’à nous.

Charlotte était l’aînée des Brontë. Les témoignages d’époque nous parlent d’une jeune femme provinciale aux robes démodées. Elle ne mesurait que 4 pieds et 9 pouces. «Je suis petite et trapue comme un moineau» disait-elle à son ami Ellen Nussey. Ses pieds étaient tout petits et étroits. Ses mains également étaient petites, avec des doigts délicats et des ongles parfaitement ovales. Ses cheveux, naturellement lisses, bruns et brillants, étaient parfois frisés en boucles serrées autour de son visage au teint rougeaud, sans attrait particulier. Quelques dents manquantes gâchaient son sourire. Charlotte avait un front haut et bombé de même qu’un grand nez, mais elle avait aussi de beaux yeux de couleur noisette derrière ses lunettes à monture métallique (Charlotte souffrait d’une forte myopie). Physiquement faible, elle avait peu d’appétit. Elle disait qu’aucun homme ne daignerait poser son regard deux fois sur elle. Sans doute que peu de femmes célèbres n’ont été aussi soucieuses de leur piètre apparence que ne le fut Charlotte Brontë.

Emily était grande, gracieuse et réservée. Elle avait de beaux yeux d’un gris/bleu sombre, presque liquide, de même que de beaux cheveux bruns foncés. Son teint laissait cependant à désirer. Elle parlait peu et détournait le regard face aux étrangers. Ses manières étaient abruptes, parfois rudes, et elle regardait souvent au loin avec détachement. Sa réserve s’envolait seulement lorsqu’elle se promenait sur la lande qu’elle chérissait tant.

Anne, plus jolie et légère qu’Emily, arborait de gracieuses boucles brunes et une peau de porcelaine. Elle était de surcroît beaucoup plus amicale qu’Emily. Ses yeux étaient d’une couleur bleu/violet, avec des sourcils fin et bien dessinés. Elle avait un nez long, des lèvres pleines et un petit menton arrondi. Pleine d’abnégation et de réflexion, discrète, calme et réfléchie, Anne parlait avec une voix douce.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s