Isabelle Adjani et «Les Hauts de Hurlevent»

Isabelle Adjani dans le film «L’histoire d’Adèle H.» de François Truffaut, 1975

Voici une petite anecdote qu’il est amusant de rappeler à l’occasion de l’année du bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë.

En 1979, le cinéaste français André Téchiné lançait sont film Les sœurs Brontë, avec les célèbres actrices Marie-France Pisier (Charlotte Brontë), Isabelle Hupert (Anne Brontë) et Isabelle Adjani (Emily Brontë), déjà une icône dans le monde du spectacle grâce à ses interprétations à la Comédie-Française. Dans le film de Téchiné, «…l’impressionnante prestation d’Isabelle Adjani, campant Emily comme une sauvageonne tourmentée et irascible, suggère que la romancière a conçu les héroïnes aussi entières qu’instables des Hauts de Hurlevent comme ses évidents alter ego littérairesDVD Classik

Si cette thèse permettait à Téchiné de donner au personnage d’Emily Brontë une texture émotionnelle riche, complexe et profonde (palliant ainsi à la maigre documentation au sujet de sa vie et de son caractère), la mystérieuse Isabelle Adjani lui a insufflé toute l’intensité dramatique qu’on lui connait.

Le film de Téchiné n’était d’ailleurs pas le premier contact entre Isabelle Adjani et Emily Brontë. En effet, au milieu des années 70,  François Truffaut invita la jeune actrice à incarner l’une des filles de Victor Hugo dans son nouveau film L’Histoire d’Adèle H. La jeune Adjani ne se sentant pas prête pour ce rôle, elle refusa catégoriquement la proposition de Truffaut. Ce cinéaste de légende n’ayant pas l’habitude de se faire dire «non», il insiste, insiste et insiste encore. Dans son puissant arsenal pour convaincre Adjani, Truffaut offre à la jeune actrice ni plus ni moins qu’un exemplaire (édition originale s’il-vous-plaît) des Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë… Voici comment Adjani nous raconte cet épisode dans une entrevue pour  Le Mag Cinéma :

« Truffaut est le premier à m’avoir enseigné à ne pas avoir de culpabilité par rapport à la facilité des choses. Il avait beaucoup insisté pour que j’interprète Adèle. Je n’avais pas envie à l’époque de quitter le Français, je me trouvais trop jeune pour le rôle, je lui disais : « Prenez donc Glenda Jackson ! » Il me répondait : « Mais c’est moi qui décide pour mon film, mademoiselle ! » Il m’a adressé tant de lettres dans le HLM de Gennevilliers où je vivais avec mes parents, envoyé tant de fleurs, et cette édition originale des Hauts de Hurlevent, que je n’ai pu résister ! »

Il est vrai que l’érotomanie délirante du personnage d’Adèle Hugo, sa fixation obsessionnelle sur l’être aimé, n’est pas sans rappeler le personnage d’Heathcliff des Hauts de Hurlevent. Truffaut s’en est donc peut-être inspiré. Cependant, dans la cas d’Adèle, la vengeance se retourne uniquement contre elle, alors qu’Heathcliff réussi à faire souffrir tout le monde autour de lui, en plus de lui-même.

Quoi qu’il en soit, Adjani donna aux personnages d’Adèle et d’Emily Brontë, mystérieusement liées par Les Hauts de Hurlevent, une troublante violence tellurique qui, dans le premier cas, se répand à l’écran en un volcan destructeur,  alors que dans l’autre elle demeure une tension contenue, maîtrisée, bien que pleine de grondements lointains et lugubres.

Le rôle d’Adèle H., nourri des Hauts de Hurlevent,  aura ainsi valu à Adjani le prix Catalina de Oro de la meilleure actrice du Festival international du film de Carthagène en 1976, de même qu’une nomination aux Oscars et au César pour le prix de la meilleure actrice, puis, quelques années plus tard, le rôle d’Emily Brontë dans le film de Téchiné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s