Portrait à l’américaine

Emily, Charlotte et Anne par © Louise Sanfaçon, d’après Jacques Guillaume Lucien Amans (1801–1888)

Chères lectrices, chers lecteurs,

Ces derniers mois, j’ai délaissé quelque peu mon cher blogue dédié aux sœurs Brontë en raison d’événements de toutes sortes qui se sont succédés dans ma vie et qui m’ont beaucoup accaparée. Heureusement, les festivités du 200e anniversaire de naissance de Charlotte Brontë alimentent régulièrement les journaux et le web depuis le début du mois d’avril, pour le plus grand plaisir des internautes et des admirateurs des trois écrivaines.

Il y a bien sûr beaucoup d’activités à Haworth en ce moment (le village natal des sœurs Brontë en Angleterre), mais plusieurs célébrations sont aussi organisées ailleurs dans le monde, comme par exemple en Irlande, en Italie, en Belgique et en Australie. Nous ne sommes pas en reste de l’autre côté de l’Atlantique, puisqu’une exposition d’artefacts du musées Brontë est actuellement présentée à New York. Autre exemple d’activité nord-américaine, une célébration victorienne en l’honneur de Charlotte Brontë aura lieu cet après-midi même à la Central Milwaukee Public Library dans le Wisconsin.

Sur les planches, les adaptations des romans ou de la biographie des trois sœurs permettent aux amateurs de découvrir ces auteures à travers le théâtre ou la comédie musicale. Ainsi, depuis le 21 avril et jusqu’au 4 juin 2016, une nouvelle production de Jane Eyre est présentée au Hale Center Theater Orem dans le Utah au Texas, de même qu’en tournée dans d’autres régions des États-Unis.

Des films et téléséries sont également en préparation, des livres sont édités ou réédités en grand nombre… Bref, pour ceux qui, comme moi, apprécient le caractère quelque peu secret et privé de l’univers des Brontë (malgré l’immense succès de leurs romans depuis le milieu du XIXe siècle), il faudra attendre encore quatre années avant de retrouver une certaine tranquillité, puisque les célébrations du bicentenaire de la naissance de Branwell Brontë en 2017, celles du bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë en 2018 et celles du bicentenaire de la naissance d’Anne Brontë en 2020 sont déjà en préparation…

Par ailleurs, je souligne au passage une nouvelle qui m’a beaucoup enthousiasmée, en parallèle au 200e, soit la nomination de Dame Judy Dench à la présidence de la Société Brontë le 16 avril dernier. À l’âge vénérable de 81 ans, cette merveilleuse comédienne (adorée des anglais) saura contribuer par son charisme et sa renommée à la promotion des Brontë.

Pour ma part, je me passionne toujours pour la recréation des portraits des Brontë et je vous offre ici ma dernière réalisation : des reconstructions faciales et un montage à partir de trois portraits du peintre Jacques Guillaume Lucien Amans (1801–1888). Français d’origine, il a surtout œuvré à la Nouvelle-Orléans aux États-Unis dans les années 1840-1850. N’hésitez pas à partager mes montages/collages, il vous suffit simplement de toujours citer l’auteure avec le cigle ©.

Charlotte 200e 2016
Charlotte par © Louise Sanfaçon, d’après Jacques Guillaume Lucien Amans (1801–1888)

2016

3 commentaires sur « Portrait à l’américaine »

  1. Mesdames, ne vous plaignez pas du fait qu’il n’y a aucune activité au regard des Brontë… madame Sanfaçon a plus que les compétences nécessaires pour réaliser un projet sur le sujet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s