Poème d’Emily Brontë « Froid dans la terre »

© Abigail Ateliers (DeviantArt)

 

Froid dans la terre – et un lourd amas de neige posé sur toi
Loin, loin emporté, froid dans la lugubre tombe !
Ai-je oublié, mon unique Amour, de t’aimer,
Toi de moi enfin désuni par la vague du Temps que tout désunit ?

Ah ! Dans ma solitude, mes pensées ne volent-elles plus, flottant
Au-dessus des montagnes sur ces rivages nordiques,
Reposant leurs ailes là où bruyères et fougères feuillues
À jamais recouvrent ton noble cœur, à tout jamais ?

Froid dans la terre — et quinze décembres farouches
De ces brunes collines descendus, se sont dissouts en printemps :
Fidèle en vérité est l’âme qui se souvient
Après de telles années d’étrangeté et de souffrance !

Doux Amour de jeunesse, pardonne si je t’oublie,
Tandis que m’emporte la marée de ce monde :
D’autres désirs m’assaillent, et bien d’autres espoirs
Espoirs qui t’assombrissent, mais si impuissants à te nuire !

Aucune lumière n’est plus venue illuminer mon firmament,
Pas de seconde aurore n’a plus brillé pour moi ;
Le bonheur de ma vie, tout entier de ta chère vie me fut offert
Ce bonheur de ma vie, tout entier c’est avec toi qu’il gît.

Mais quand eurent péri les jours du rêve doré,
Que même le Désespoir fut impuissant à détruire ;
Alors j’ai appris comment chérir l’existence,
Plus forte encore, et nourrie sans le secours de la joie.

Alors j’ai retenu les larmes de l’inutile passion –
J’ai sevré ma jeune âme du manque de ton âme ;
Sévère, j’ai refusé son ardent désir de vite s’engloutir
Dans cette tombe déjà plus que mienne.

Et à cet instant, encore, je n’ose l’abandonner à la langueur,
Je n’ose m’abandonner à l’exquise douleur du souvenir,
Moi qui autrefois m’abreuvais de cette angoisse divine,
Comment pourrais-je rechercher encore le néant de ce monde ?

Emily Brontë, 1846.

4 commentaires sur « Poème d’Emily Brontë « Froid dans la terre » »

  1. Magnifique poème. A quel moment de l’année la photo du cimetière d’Haworth a t-elle été prise ? Je dois y retourner
    cette année. Auprès de qui se renseigner pour connaître l’enneigement de la région – et en français de surcroit -. MERCI INFINIMENT DE VOS ENVOIS. CECILE REYNIER

    J'aime

    1. Bonjour Cécile,

      Pour les détails de la photo, il faudrait demander à son auteure, Lyn Marie Cunliff, que vous pouvez rejoindre via son site « Abigail Ateliers » http://abigailsateliers.wordpress.com/. Comme elle habite dans le Yorkshire près d’Haworth, elle pourra également vous renseigner sur le climat. Moi-même j’habite au Canada et je n’ai visité Haworth que deux fois à la fin octobre et au début novembre, il me serait donc difficile de vous donner des indications claires au sujet de l’enneigement dans cette région. Je vous souhaite un très beau voyage à Haworth !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s